Histoire d’un VISA ou L’épopée des vagabonds de la mer voulant fouler le sol américain

Bien sûr vous êtes quelqu’un de prévoyant et d’organiser, 3 mois avant de quitter la France vous faites les démarches confortablement installé de chez vous devant votre ordinateur avec votre passeport, votre livret de famille et votre carte bleue. Vous faites un petit tour chez votre photographe préféré et un déplacement à l’ambassade américaine Paris ou Marseille pour votre entretien en anglais.

Ceci n’est pas notre cas trop de chose à penser et à préparer et persuader que tout se fait sur le net, erreur pour des vagabonds de la mer c’est loin d’être facile mais pas impossible !

Notre épopée :

– Avez pensez à vos visas pour les usa?

– Nous ferons ça en route au moment venu sur le net.

– L’ESTA n’est pas suffisant.

– Ah bon!

– il faut nécessairement un B1/B2 puis que vous y rendez par vos propres moyens il est valable 10 ans ça se fait sur le net

– ouf! nous verrons ça de l’autre côté de l’Atlantique aux Antilles !

… 6 mois après …

Nous sommes décembre 2019 sous les cocotiers

– ça y est notre courtier en assurance (là aussi il y a de quoi écrire) nous fait une offre pour les USA et le Canada

– et nos visas ? Il faut trouver une ambassade américaine. Ça tombe nous allons dans les Grenadines et il y a en une à Grenade

Pas de chance à Grenade il ne délivre pas de visa, la plus près c’est la Barbade pas question il faut refaire 160 milles dans l’Est contre le vent et la houle.

Nous sommes le 10 février 2019 à Marie Galante

Nous apercevons une loueur d’espoir à Nassau dans les Bahamas où il semblerait possible de faire faire son visa. En effet suite à un échange de mail avec une canadienne Marie-Claude rencontrée à Marie Galante lors d’un barbecue sur la plage, l’ambassade américaine de Nassau délivre bien des visas y compris aux non résidents. Marie -Claude nous donne également le lien du site interne pour effectuer notre demande le fameux DS160. ( www.ais.usvisa-info.com/en-bs )

Nassau se trouve à 1200 milles au nord ouest mais c’est sur notre route pour le Canada. La décision est prise pour Nassau.

Nous confirmons à Val et Jeff que nous pouvons les récupérer fin avril à Acklins pour remonter ensemble les Exumas jusqu’à Nassau.

Nous sommes 21 février 2019 à l’anse d’Arlet

C’est parti pour renseigner notre demande, le fameux DS160 sur le site des US. Il n’est valable que 3 mois (délai entre la demande et l’entretien)

Dictionnaire, livret famille et passeport en main nous descendons le questionnaire. Ton père ta mère tes enfants toi tout y passe des questions où il ne faut jamais répondre oui  » es-tu un terrorise  » « as-tu des armes » … bref la liste est longue.

Vient ensuite la photo aux normes américaines, dans un mouillage avec de la houle c’est galère ! Merci à Odile pour son agilité digitale.

Nous sommes le 29 mars dans les îles Vierges Britanniques

Ok la demande est acceptée il faut une impression papier du DS160 merci Jeff et également apporter 2 photos papier aux normes américaines.

Nous ferons ça en République Dominicaine, prochaine escale après les îles Vierges Britanniques. Nous trouverons bien un photographe professionnel à San Domingue.

Étape suivante payer 160 $ en carte bleue pour valider il faut soit un retour sms impossible à l’étranger soit un boîtier pour lire la carte et obtenir un code bien sûr plus de pile au lecteur.

Dernière étape choisir une date d’entretien à l’ambassade nous choisissons le 13 mai 7h45. Val et Jeff ont leur vol de retour (snif!) le samedi 10 mail tout se combine bien.

Préalablement à ces 2 dernières étapes il faut créer un compte avec son adresse mail et mot de passe sur le même site.

Grande inquiétude comment récupérer nos passeports avec les visas après l’entretien , seule possibilité chez DHL à Nassau 3 à 5 jours de délai.

Nous sommes le 10 avril 2019 en République Dominicaine

Quel moment anthologique!

A notre dernière escale avant les Bahamas nous trouvons un photographe  » Foto Estudio Breton » habillé poudré coiffé et le portrait est tiré sur papier 5 par 5.

Nous sommes le 20 avril en partance pour Mayaguana

Nous quittons la République Dominicaine avec tout le nécessaire y compris les 300$ et oui les droits d’entrée aux Bahamas.

l’histoire n’est pas finie…

Après 15 jours passés au paradis, un aquarium grandeur nature, une navigation de plus de 200 milles dans des eaux turquoises avec seulement 3 mètres sous la quille, nous arrivons à PalmCay au sud de New Providence Island, escale choisie pour sa proximité de l’aéroport, du centre de Nassau et également pour sa tranquillité et ses services (prêt d’un véhicule 2 heures par jour)

Lundi matin 13 mai 6h30 bien habillés chemise pour les hommes épaules couvertes pour les femmes chaussures fermées (un an que nous vivons en sandale dur dur !) nous montons dans le taxi avec nos amis Anne et Pierre (eux aussi vivent les péripéties) direction l’ambassade américaine.

Dès la descente du taxi nous sommes happés dans la file d’attente pour rentrer dans les locaux de l’ambassade.

A la hâte nous nous débarrassons de nos téléphones tablettes ( » no device » ) merci à Anne et Pierre leur rendez-vous n’est qu’à 10h30.

3 personnes vérifient nos papiers 3 fois à l’extérieur, passés les différents contrôles comme à l’aéroport nous nous retrouvons à attendre .

1er entretien derrière un guichet blindé assis, de nouveaux contrôles d’identité et prises d’empreintes digitales nous expliquons par le digiphone notre voyage surtout Vero dans la langue de Shakespeare et fournissons nos photos papier.

Puis de nouveau attente.

2ème entretien debout derrière un guichet toujours blindé. De nouveau contrôles identité empreinte digitale même type de question quels sont vos revenus? nous fournissons des fiches de paie – je ne lis pas le français – pourquoi vous n’avez pas fait la demande en France ? Bonne question réponse évasive,…

Puis de nouveau attente

3ème entretien même personne il garde les passeports et nous tend un papier jaune indiquant l’adresse de DHL pour récupérer nos passeports dans 3 à 5 jours.

Ça y est une étape de franchie plus qu’à attendre le mail de DHL.

Nous sommes le jeudi 16 mai 2019 à la marina PalmCay

9h30 les 1ers mail arrivent pour Véro et Pierre petite inquiétude pour Anne et Denis nous empruntons une PalmCay’ s car et nous nous dirigeons chez DHL (c’est l’équivalent de notre chère Laposte)

17h00, 2 sur les 4 passeports ceux de Vero et Pierre sont délivrés sous présentation d’une identité (« pas de bras pas de chocolat  » la CNI ou le permis de conduire fera l’affaire) et du mail (pas de mail pas de passeport)

Petite déception, demain sera un autre jour. Le lendemain nous recevons le mail pour Denis à 18h30 mais DHL est fermé jusqu’à lundi donc nous décidons de passer le we à Rose Island îlot désert proche de Nassau.

Retour à Nassau le lundi, toujours pas de mail pour Anne. L’ambassade confirme à Anne que son passeport est chez DHL. A 16h30, 2 Bahameens nous proposent de nous déposer chez DHL avant la fermeture. Denis se voit délivrer son passeport mais pas Anne. Il faut attendre le mail!

Mardi matin, toujours pas de mail pour Anne, l’inquiétude monte, après une instance auprès de l’ambassade de nouveau il confirme que le passeport est chez DHL et que le mail arrive dans la journée mais peut mettre encore 3 à 5 jours. La journée se passe avec une certaine inquiétude.

Soulagement! Le mail arrive finalement à 19h.

Mercredi 10h passeports en poche après un aller-retour en vélo chez DHL, les 2 bateaux lèvent l’ancre et mettent le cap pour les USA.

Ne cherchez pas à comprendre pourquoi l’ambassade soustraite à DHL la remises des passeport. Vous pouvez rester sans papier plus de 10 jours dans un paradis (dit fiscal) où on vous demande votre identité à chaque règlement par carte bleue.

Fin de l’histoire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *