de Porto Rico à Deshaie en Guadeloupe

Porto Real

Bel abri à l’ouest de Porto Rico où l équipage récupère..visite tout près de la belle forêt primaire ou ce qu’il en reste . A côté de cette merveille l’île est envahie par le consumérisme américain à la mode latino ( kitch garanti).

Frida est à la bodeguita de Porto Real

On se décide à quitter la baie pour entamer la remontée de la côte sud contre les alizés qui donnent leur premiers signes de vie… quelques 20 milles plus tard Yara cherche un abri .

Mer chaotique et vent fort, pas question de faire de la voile .

Cahin caha nous parcourrons les 150 miles avec peine et dans l’idée de laisser le bateau au port et partir visiter l’île et San Juan sa capitale.

Sur notre route il y aura Phyléas, belle rencontre d’une famille en voyage pour 10 mois sur leur quata, qui nous fera découvrir le site « Polarstep »sur lequel on ne lasse pas de suivre leur aventure.

Petit moment suspendu lorsque le copain Albin venu nous rejoindre n’est pas là à sa descente d’avion. Sans moyens de le joindre, ni nouvelles depuis son départ…soyons sereins. Nous le retrouvons au vol suivant et nous voilà, tous les trois, partis à l ‘assaut de la vieille ville.

Parmi les souvenirs mémorables ; notre RBnB très atypique et sans fenêtres, Moustaki à cappella dans une pâtisserie avec une Porto Ricaine sortie tout droit d’une comédie musicale, des bouchons dignes du périph parisien… et une très belle vieille ville au charme suranné et coloré.

Le challenge du moment être en Guadeloupe pour attraper le vol d’Albin du 29 Décembre à Pointe à Pître …une grosse semaine contre les alizés pour 470 milles à parcourir.

Les deux premiers jours de près sont idylliques le long de la jolie île de Culebra et Saint John . Puis vient le moment où notre vieille GV nous lâche lâchement et tombe sur le pont sans sommation.

Le problème étant qu’il s’agit déjà d’une voile de remplacement, l’autre est remisée dans son sac depuis notre dernière escale, fusée de toutes parts…Quelques réparations de fortune et une inondation de cabine avant plus tard ,nous voilà en route pour Saint Martin .

.Réveillon de Noël oblige on se fera un mega plat de pâtes al dente en mer. Et le jour de Noël un thon tout frais péché à la saveur inoubliable viendra agrémenter l’assiette .

Il en faut pas plus aux trois marins pour être heureux !

Trace directe et arrivée sur le plus beau des couchers de soleil en temps et en heure pour que notre vaillant équipier, aidé par de chaleureux Guadeloupéens, se retrouve pile poil à l’heure sur le tarmac !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *